Notre histoire

1932

Louis Santerne ouvre un modeste atelier d’électricité à Farbus (Pas-de-Calais).

1949

Son activité ne devient significative qu’à partir de 1949, lorsque son fils André le rejoint. Ils créent alors une nouvelle entité.

A la Libération, Santerne participe aux travaux des chemins de fer.

1951

L’entreprise installe son siège à Arras (Pas-de-Calais).

Durant les années 50, l’entreprise constitue une équipe d’ingénieurs et de techniciens qui représenteront le noyau stable de l’encadrement pendant quarante ans.

Santerne étend son activité aux réseaux aériens et souterrains, qu’elle exécute pour le compte d’EDF et pour les collectivités locales ainsi qu’aux travaux électriques industriels et tertiaires.

Santerne collabore également avec l’armée de l’air en équipant des bases en France, puis en Algérie.

1962

L’entreprise emploie alors 200 salariés et se transforme en SA.

Sous l’impulsion d’André Santerne, le P.D.G., et de Roland Pige, le Directeur Général, elle connaît pendant plus de deux décennies un développement continu.

Elle crée des agences et des centres de travaux dans de nombreuses régions françaises, accélère sa diversification dans tous les métiers de l’électricité, et participe à des chantiers majeurs : électrification de la ligne Marseille – Vintimille de la SNCF ; balisage de l’Aéroport d’Orly ; équipement des sites sidérurgiques d’Usinor à Dunkerque et de la Sollac à Fos-sur-Mer ; rénovation des installations électriques et des équipements d’une quarantaine de bases aériennes en France, dans le cadre d’un marché national pluriannuel ; construction de l’aéroport civil de Bouaké en Côte d’Ivoire ; équipement de l’usine de retraitement de déchets nucléaires de la Hague.

1986

La Compagnie Générale des Eaux (C.G.E) rachète la société qui compte alors 1 500 salariés.

1998

La C.G.E. devient VIVENDI.

1999

Filialisation de l’agence de Bruges (Gironde) qui devient la société Santerne Aquitaine, entreprise de conception et de réalisation d’installations électriques en courants forts et courants faibles avec une expertise en contrôle commande et automatismes.

2000

VIVENDI se sépare de la Société Générale d’entreprises (S.G.E.) pour se concentrer sur d’autres activités.

S.G.E. fusionne avec GTM et c’est ainsi que la S.G.E. devient VINCI, premier groupe mondial intégré de concessions-construction.

2003

GTIE devient VINCI Energies.

2006

Dissolution sans liquidation de la société GARCZYNSKI TRAPLOIR AQUITAINE envers l’associé unique de Santerne Aquitaine.

2011

Cession partielle du fonds de commerce de l’activité Maintenance des sites et mobiles.

2012

Acquisition partielle de fonds de commerce de l’activité Surfaces de ventes de l’Entreprise Générale d’Electricité POUTIER.